Venez discuter sur le FORUM ORTHOGESTION

mardi 27 janvier 2009

CARPIMKO 2009 : notre tonneau des Danaïdes



Fin août, j'avais décrit les différents régimes de la CARPIMKO et donné les tarifs de leurs cotisations. Maintenant que nous avons changé d'année, j'ai cherché à savoir si les cotisations avaient augmenté. Dans un monde meilleur, on aurait pu imaginer qu'elles soient gelées, puisque nos lettres-clés n'ont pas bougé d'un iota en 2008.

Voici donc, régime par régime, ce à quoi nous serons soumis cette année par notre caisse de retraite obligatoire, ainsi qu'une comparaison avec 2008 :

Régime de base
: le fonctionnement est semblable à celui de l'URSSAF, avec une cotisation provisionnelle et une régulation quand les revenus réels sont connus.
  1. Cotisation provisionnelle 2009 : une première tranche taxe à 8,6% nos revenus de 2007 compris entre 0 et 29 162 €. Entre 29 162 € et 171 540 €, le taux n'est que de 1,6%. Il est juste dommage que nous ne puissions pas dépasser 171 540 € de bénéfice, dans nos métiers...
  2. Cotisation de régulation : elle compare les sommes versées en 2007 et les ajuste en fonction des revenus réels de cette année-là. Ici, la tranche à 8,6% va de 0 à 27 356 € et la tranche à 1,6% va de 27 356 à 160 920 €.
Donc les taux du régime de base ne changent pas, ce qui est une bonne nouvelle. Mais la limite entre la tranche à 8,6% et celle à 1,6% augmente de 3,1% : elle était à 28 285 € l'an dernier. On déplace les tranches sans que nos revenus aient pris ces 3,1%... Autrement dit : certains revenus étaient taxés à 1,6% l'an dernier et le seront à 8,6% cette année, parce qu'ils sont rattrapés par la première tranche. C'est comme ça tous les ans !

Régime complémentaire : ici, il y a aussi deux cotisations.
  1. Cotisation forfaitaire, donc indépendante du revenu. Celle-ci est douloureuse pour les débutants. Elle vient de passer de 992 à 1024 €, en hausse de 3,2%.
  2. Cotisation proportionnelle aux revenus compris entre 25 246 et 119 113 € : le régime complémentaire taxe ces revenus à 3%. Etrangement, le seuil d'entrée dans cette cotisation ne monte pas : cela permettrait à certains d'y échapper, pour ne payer que les 1024 € de la cotisation forfaitaire. En revanche, le plafond augmente de 2,5%. Avec ce système, à tous les coups l'on perd.
Régime des praticiens conventionnés : il n'y a pour l'instant qu'une cotisation forfaitaire de 167 €, dans ce régime de retraite qui fut excellent jusqu'en 2007. Elle fut de 133 € l'an dernier, donc la hausse est de 26% !?!

C'est le résultat de la réforme catastrophique pour nous, appliquée l'an dernier à ce régime de retraite. Le pire est à venir : l'an prochain, nous aurons la joie d'accueillir une cotisation proportionnelle au revenu, en plus des 167 €.

Régime invalidité décès : ici aussi, il n'y a qu'une cotisation forfaitaire pour l'instant. Elle passe de 646 à 654 €, en hausse de 1,2%. Enfin une hausse raisonnable ! Mais peut-il exister une hausse raisonnable quand nos revenus sont immuables ?

Je regarderai demain si les prestations suivent cette évolution. La CARPIMKO n'hésite pas à nous taxer sans chercher à savoir si nos revenus suivent. Espérons au moins que ce soit au bénéfice de nos aînés et de nos confrères malades...

Aucun commentaire: