Venez discuter sur le FORUM ORTHOGESTION

mardi 13 avril 2010

La fin du CBP




J'ai expliqué le 20/02/2009 en quoi consistait le contrat de bonne pratique (CBP). Depuis huit ans, de nombreux collègues se demandent s'il faut le signer.

Une personne anonyme (merci à elle) a laissé un commentaire sur mon billet d'hier, annonçant la fin du CBP. J'ai trouvé la source de l'info sur le blog du syndicat régional des orthophonistes de Charentes Poitou :

http://srocpl.canalblog.com/archives/2010/04/08/index.html

L'ordonnance du 23 février prouve une fois de plus que le système conventionnel et paritaire ressemble de plus en plus à une jolie façade de studio hollywoodien : c'est très impressionnant à première vue, mais il n'y a rien derrière. Cette tendance, amorcée il y a 14 ans avec les ordonnances Juppé, s'accentue aujourd'hui.

Tels que nous sommes partis, il va devenir plus utile d'adhérer à un parti politique qu'à un syndicat...

10 commentaires:

Pigeon a dit…

amis pigeons,

les thèmes d'invest pour 2010 et années suivantes sont :

Inde
Brésil
US

nos arbitrages :

renforcement de l'Inde et du Brésil qui ne nous ont jamais déçus (yeah+++++)
allègement de HSBC India avec un peu plus de St honoré Inde, nos invests sur l'inde sont donc sur ces deux fonds (en plus des fonds de fonds)
on renforce Carmignac Investissements
on a intégré dans nos lignes une ligne de LCF Croissance Globale (fonds de fonds), on charge la mule

tout ça en plus de nos rouviers valeurs, mmc, agenor, agressor, convictions premiums etc...

à+

Guillaume a dit…

Merci !

US : pas de fonds dédié ?

Anonyme a dit…

pour les US :

Carmignac invest (20% de nos portifs) qui a un grosse poche sur les us (40% du fonds en début d'année, actuellement environ 48% en Amérique du Nord)

LCF croissance globale qui a aussi une bonne poche US (en plus d'une diversification émergents)

chez Rothschild encore : St Honoré US Value.
http://www.edmond-de-rothschild.fr/fr/edram/Pages/default.aspx

il y a un peu de redondance avec les 2 fonds ci-dessus mais on ne s'en porte pas plus mal.

pour le Brésil : DWS Brazil (8% de nos portifs)

ne pas oublier un peu d'europe de l'est et russie (4% environ de nos portifs) avec JPM East Europe.

voir aussi les fonds sectoriels de chez Blackrock (MP, eau, infrastructures, acier, etc...)

PS : en émergents : les incontournables Magellan et Carmignac Emergents, en fond de portefeuille, à acheter chaque année et à oublier....

PS2 : quand nous aurons le temps on vous fera un petit reporting de nos invests depuis nos débuts...et leurs résultats ! + aussi une petite simul d'un vieux pigeon ayant mis seulement 1 million de francs (150k€) sur C invest et 1 aussi sur C patrimoine à l'origine et ayant réalisé des rachats réguliers d'environ 10 à 15 000 francs (pour compléter sa retraite)...résultat : malgré les rachats son "petit" contrat a dépassé le 1 M d'€...

Anonyme a dit…

précision à propos de St Honoré US & yield, il y en a deux, l'un couvert contre le risque de change, l'autre non couvert contre le risque de change et libellé en dollars....

après comme disaient chevalier et laspallès "c'est vous qui voyez !"

Guillaume a dit…

Merci !

US : que pensez-vous du certificat 100 % Quanto Berkshire Hathaway de la BNP (3978B) ? Se mettre dans la roue de M. Buffet, c'est une idée sympathique non ?

J'en ai pris une cuillerée en février : +11% en 4 mois. A part ça j'ai du basique Etoile USA 500, recommandé par MVVA.

Anonyme a dit…

notre volière pense beaucoup de bien de l'ami Warren,
nous n'avons pas de Berkshire Hathaway ni de certificat (on ne peut pas tout avoir !).

Quant aux conseils plus ou moins publicitaires des revues mvva, ivestir et autres, nous les fuyons, 95% des infos qu'ils donnent nous paraissent plus que douteuses, ils charchent d'abord à vendre du papier et engranger de la publicité.

attention si vous démarrez avec des fonds et dans une optique LT, attention ce qui importe c'est l'assiette de vos hausses ou baisses ! donc que vous ayez fait +11 ou -25 ces derniers mois n'a pas vraiment d'importance...pensez à l'assiette !

pour nous c'est en début d'invest qu'il faut faire des erreurs et se prendre des baisses.

c'est bien, tu es sur la bonne voie, sur le chemin de la lumière....

Anonyme a dit…

...et le pigeon pourra bientôt quitter sa volière pour voler de ses propres ailes...

Guillaume a dit…

En tout cas, votre reporting rétrospectif m'intéresse. Ca pourra même faire l'objet ensuite d'un post complet. Si ça peut convaincre certains collègues d'investir sur les actions...

Anonyme a dit…

C/C de Bourso :

« Acheter des entreprises extraordinaires à un prix ordinaire », voilà un bel objectif que nous rappelle chaque année la lecture du rapport annuel de Berkshire Hathaway, la holding de Warren Buffett, le plus célèbre des investisseurs de la planète.

Ce cher vieux sage (80 ans cette année) est une source d’inspiration permanente et c’est en le voyant investir en Chine dès 2003 que nous avions accéléré notre réflexion pour sortir des frontières hexagonales. Nous nous sommes "hâtés lentement" : début 2004, nous avons fait nos premiers pas hors de France en lançant Echiquier Agenor, le fonds spécialiste des "midcaps" européennes, suivi un an plus tard par Echiquier Major qui se concentre sur les grandes valeurs incontournables européennes. Belles satisfactions aujourd’hui avec des classements flatteurs dans leurs univers. Une mention spéciale pour Echiquier Major qui fête ce mois-ci ses 5 ans en ayant réussi à battre sur un an, trois ans et cinq ans plus de 97% des 885 fonds de sa catégorie ! Cela valait la peine d’améliorer notre pratique de la langue de Shakespeare.

Cela valait surtout la peine de faire grandir la réflexion et la méthode d’investissement nées du succès d’Agressor sur le marché français. Cette ouverture vers de nouveaux horizons géographiques, des capitalisations boursières plus élevées et des modèles de sociétés à croissance forte est le garant de la qualité durable de la gestion des capitaux toujours plus importants que vous nous confiez. Nous vous devons d’être capables de bâtir une performance "tout temps" aussi bien sur les entreprises "mal aimées" qu’affectionne particulièrement l’équipe d’Agressor que sur les dossiers très visibles (LINDT ou ATLAS COPCO) chers à Echiquier Major.

Mais à force de rencontrer ces sociétés extraordinaires (qu’elles équipent des mines lointaines ou qu’elles transforment du cacao en chocolat de luxe…), à force de scruter leurs parts de marchés sur des zones qui dépassent bien souvent les frontières de l’Europe, il nous est apparu évident de faire un pas de plus et d’étendre notre recherche de leaders sans aucune restriction géographique.

Alors, depuis deux ans déjà, accompagnés par le cabinet de conseil en stratégie Estin, nous enquêtons et nous interrogeons sur la stratégie de croissance de ces leaders mondiaux cotés à New-York, Londres ou Shanghai.
Pourquoi investir autant de moyens et de temps pour identifier des candidats qui paraissent aussi évidents que COLGATE aux Etats-Unis ou BAIDU en Chine ? Car être le leader aujourd’hui de son marché n’est plus suffisant pour le rester. Nous nous projetons en permanence et voulons concentrer notre recherche sur des groupes qui ont su faire évoluer leur "mix" géographique afin de connaître des croissances de chiffre d'affaires supérieures à 7% dans la durée. Ainsi, COLGATE qui vend 1 dentifrice sur 3 en Chine a fini par être retenu tandis que L’OREAL, incontestable leader de la vieille économie, n'est pas sélectionné dans cette recherche de "super leaders".
Rien ne sert d’être leader aujourd’hui, l’important c’est de le rester demain et d’éviter de tomber dans la "cuvette stratégique" !

Cette expression du monde du conseil en stratégie est devenue un repère pour l’équipe pour apprécier et choisir ces entreprises capables d’éviter ou non cette "cuvette". Un critère déterminant qui résume notre travail de fond sur la stratégie de ces grands groupes dont la capitalisation boursière dépasse souvent la cinquantaine de milliards de dollars (GOOGLE, qui fait partie de nos choix, vaut plus de 150 Md$). Un travail d’investigation et de réflexion formidable qui nous a déjà permis d’identifier plus de 130 leaders mondiaux et de sélectionner 40 candidats auxquels confier votre épargne.

Il n’en fallait pas plus pour lancer Echiquier Global, ce fonds de "super leaders" à qui nous souhaitons déjà une longue vie et de bonnes performances boursières. Rendez-vous le 16 avril pour souscrire les premières parts !

Anonyme a dit…

Reporting rétrospectif : pas le temps là,
mais c'est simple simulez des versement annuels de 3000 euros depuis l'origine des fonds sur :

1) 3000 € versés chaque 1er janvier sur C invest qui s'ajoutent aux versement précédents ainsi qu'à la performance annuelle,

2) 3000 € idem sur C patrimoine

soit une épargne annuelle de 6000 € depuis l'origine des fonds soit 1989

au total on arrive à 480 k€ environ, sans fiscalité puisque en AV.


autre simul :

imaginez un vieuxpigeon partant en retraite en 1989 et invesstissant le fruit d'une vie d'épargne soit 300 k€ :

1) 150 k€ sur C invest en 1989
2) 150 k€ sur C patrimoine

avec des retraits annuels de 9000 € sur C invest et 9000 € sur C patrimoine

en prélevant annuellement un complément de retraite de 1500 € mensuels, il lui reste aujourd'hui....un capital de ...je vous laisse calculer....


il lui reste de quoi voir venir....et surtout de quoi engranger beaucoup d'euros