Venez discuter sur le FORUM ORTHOGESTION

vendredi 30 juillet 2010

Faites construire écolo


Boursorama nous apprend ceci, ce matin :

"Scellier : réduction d'impôt majorée pour les logements performants sur le plan énergétique


La loi de finances pour 2010 avait prévu une majoration du taux de réduction d'impôt "Scellier" pour certains investissements réalisés à partir du 1er janvier 2011. Le décret du 20 juillet 2010 vient de définir le niveau de performance énergétique qui doit être atteint pour en bénéficier. Il précise que les logements doivent être labellisés "bâtiment basse consommation énergétique, BBC 2005". Ce label est défini par les articles L111-9 et R111-20 du Code de la construction et de l'habitation.
Lorsque les conditions sont remplies, le taux de la réduction d'impôt est majoré de 10 points pour les logements acquis ou construits en 2011 et 2012. Il passe donc à 25 % (logements acquis ou construits en 2011) et 20 % (logements acquis ou construits en 2012). La réduction d'impôt est calculée sur le prix de revient du logement retenu pour sa fraction inférieure à 300.000 euros.
Décret n°2010-823 du 20 juillet 2010 (JO du 22)"

mardi 27 juillet 2010

Auxiliaires médicaux : +6,4 %




Voilà un chiffre qui éblouira Roselyne Bachelot : +6,4 %. Ce n'est pas une augmentation de nos lettres-clés. C'est ce que nous avons coûté au pays sur le premier semestre 2010. C'est le Quotidien du Médecin qui vient de le publier :

"Les dépenses de soins de ville ont progressé de 3,1 % depuis le début de l’année 2010 contre 3,3 % à la fin du mois de mai, selon les derniers chiffres de l’Assurance-maladie. Les honoraires médicaux et dentaires ne suivent pas la même tendance puisqu’ils n’augmentent que de 0,4 % sur les six premiers mois de l’année (0,7 % à fin mai 2010). Pour les généralistes, ils ont même diminué de 1,9 % par rapport au premier semestre 2009. Selon l’Assurance-maladie, « la croissance des dépenses de soins de spécialistes tend à se réduire, passant de 2,4 % à fin mai à 1,7 % sur les six premiers mois de l’année ». L’évolution est modérée pour les médicaments (+1,5 % sur les six premiers mois de 2010). Les soins d’auxiliaires médicaux (+6,4 %) et les dépenses de soins infirmiers (9,7 %) connaissent de plus fortes hausses."

Reste à savoir si nous pouvons espérer la moindre revalorisation tarifaire avec de tels dérapages.

mercredi 21 juillet 2010

SCPI Scellier : trust no one


En cliquant sur ce lien et sur les réponses, vous trouverez le témoignage (non vérifié) d'Emile, une personne qui raconte comment elle a investi sur une SCPI Scellier, donc défiscalisante.

Pour mémoire, les SCPI sont de grosses associations de propriétaires qui possèdent plusieurs dizaines de biens et en confient la gestion à une société. Certaines d'entre elles permettent d'obtenir des réductions d'impôt. J'ai écrit plusieurs billets à ce sujet, vous les retrouverez en cliquant sur "SCPI", à droite de votre écran.

La mésaventure décrite par Emile mérite de rappeler une évidence : il ne faut jamais faire entièrement confiance à un conseiller, quel qu'il soit. C'est confortable mais dangereux. Il vaut mieux tout vérifier. Chercher à apprendre est d'ailleurs un plaisir dans tout domaine, y compris celui-ci.

vendredi 16 juillet 2010

Le soutien des Communistes


Vous savez sans doute qu'il y a deux semaines, de nombreux orthophonistes ont manifesté sur des péages d'autoroutes et dans les rues. Ils réclamaient principalement l'AMO à 2,60 €, une augmentation des salariés et l'accès au master. Cette action a été relayée par la presse : j'en ai entendu parler par des voies détournées (sur le mode : "Ah bon, vous aussi, vous avez des problèmes de sous ?"). Il ne s'agit pas encore d'un succès, puisque rien n'a changé. Mais on ne peut qu'être ravi de l'énergie déployée, du nouveau mode d'action et de l'information de la population.

Le site de la FNO donne des liens sur cette journée mémorable du 3 juillet.

Photos : ici
Télé et radio : ici
Nombreux articles dans la presse régionale : ici

Notre sort a d'ailleurs ému une sénatrice communiste des Bouches du Rhône : Madame Isabelle Pasquet. Elle a écrit la lettre suivante à Roselyne Bachelot :

Question écrite n° 14249 de Mme Isabelle Pasquet (Bouches-du-Rhône - CRC-SPG)

publiée dans le JO Sénat du 08/07/2010 - page 1772

Madame Isabelle PASQUET attire l’attention de Mme la ministre de la santé et des sports sur la dégradation des conditions d’activité des orthophonistes libéraux et salariés. En effet, alors que ceux-ci répondent aux efforts qui leur sont demandés par le Gouvernement et par l’assurance maladie en prenant part aux grands plans de santé publique et en respectant leurs engagements conventionnels, ils se retrouvent pourtant dans une situation de paupérisation progressive. Ce constat peut être réalisé à partir de l’analyse de leurs revenus. Concernant les orthophonistes libéraux, leurs honoraires n’ont pas été revalorisés depuis le 1er janvier 2003 et leurs indemnités de déplacement depuis plus longtemps encore. Les orthophonistes salariés, pour leur part, voient leurs grilles de salaires et leur statut gelés depuis des années. L’étude de l’évolution des revenus des orthophonistes libéraux sur la période 2003-2009 montre une augmentation régulière et conséquente de leurs charges aggravée par l’érosion parallèle de leurs revenus. Alors que l’augmentation des recettes n’a pas dépassé les 5 % sur la période, dans le même temps, les charges de loyer ont augmenté de plus de 24 % et les charges de fonctionnement de plus de 30 %. Par ailleurs, la revalorisation des honoraires par professionnel conventionné actif n’est en moyenne que de 1 % par an soit très inférieure à l’augmentation annuelle du coût de la vie. Cette situation, déjà préoccupante, est de plus confortée par le fait que la formation initiale des orthophonistes n’est toujours pas insérée dans l’architecture européenne LMD ni reconnue au niveau master. Madame la Ministre, je vous demande en conséquence si le Gouvernement envisage une possible revalorisation à la fois des actes d’orthophonie, des indemnités de déplacement, et des grilles salariales afin d’améliorer la situation actuelle.

D'après le site du Sénat, cette lettre du 1er juillet reste malheureusement sans réponse de Madame Bachelot, pour l'instant. Mais vous admettrez aisément qu'il est réconfortant d'être soutenu par les Communistes. J'espère que la SFIO, le MRP et l'UDR en feront autant.