Venez discuter sur le FORUM ORTHOGESTION

mercredi 1 février 2012

AMO à 2,50 €




Les fidèles lecteurs d'Orthogestion le savent déjà : la FNO va bientôt signer un avenant à la convention nationale des orthophonistes. Elle l'a annoncé hier :

http://www.fno.fr/wp-content/uploads/2012/02/20120131_voie_accord.pdf

Il apparaît donc que contrairement aux kinésithérapeutes et aux infirmiers, nous avons des chances d'obtenir une augmentation sans renoncer à la liberté d'installation. Les kinés ont eu 5,4%. On nous propose 4,2%. La liberté d'installation vaudrait donc 1,2% ? Si oui, inutile d'y renoncer.

Espérons qu'une fois l'accord signé, il ne sera pas bloqué par les mécanismes dont je parlais ici en 2009 :

http://orthophonie-et-patrimoine.blogspot.com/2009/02/amo-240-un-parfum-deternite.html

Si malgré tout, il entre en vigueur, nous pourrons remercier chaleureusement la FNO. 4%, c'est mieux que 0 (surtout sans renoncement majeur), même si la moitié sera déjà rongée par l'inflation d'ici la fin de l'année et l'autre moitié récupérée par l'Etat en impôts et prélèvements sociaux.

C'est avec une joie non dissimulée qu'il me faut actualiser les données sur l'AMO, que j'avais mises dans les Clés de la Réussite.

En 1983, l'AMO valait 1,75 €. S'il avait suivi l'inflation, il serait à 3,32 €, au lieu de 2,50 €. Nous avons perdu 1/3 de notre pouvoir d'achat en 30 ans, même en incluant l'augmentation possible de cette année.

En 1983, le SMIC horaire valait 3,20 € (voir ici). S'il avait suivi l'inflation, il serait à 5,98 €. Il vaut en fait 9,22 €. Il a gagné 54% de pouvoir d'achat. Si l'AMO était indexé sur l'évolution du SMIC, il vaudrait 5,04 € !

Il n'y a aucune raison d'être choqué par la comparaison. Nous conservons des revenus décents, pour peu que nous acceptions de travailler suffisamment. Mais ces chiffres confirment le fait que depuis 30 ans, l'Etat français se soucie nettement plus des classes populaires que des classes moyennes. Il tire les unes vers le haut en tapant sur la tête des autres.

Malgré tout, ne boudons pas notre plaisir : la FNO obtient (peut-être) 4% sans reniement ni renoncement. Jolie performance ! Attendons aussi de voir l'évolution possible de la nomenclature, en espérant que cela touche enfin les cotations les plus utilisées (10,1 et 12,1)...