Venez discuter sur le FORUM ORTHOGESTION

jeudi 24 juillet 2014

Logicmax is "mooving"


Logicmax est bien connu chez les paramédicaux : c'est l'un des principaux éditeurs de logiciels de gestion de cabinet. La société fêtera ses 20 ans l'an prochain. Chez les orthophonistes, Orthomax s'est imposé chez les adeptes du Macintosh, puisqu'il était sans concurrence. Mais sa copie conforme existe aussi sur Windows. Ce choix m'a d'ailleurs permis de changer deux fois de système d'exploitation au cabinet.

Mais que ce soit sur Mac OS ou Windows, l'interface du logiciel était restée peu ou prou la même depuis que nous l'avions installé, en juin 2000. Le moteur interne avait été réécrit lors de la sortie de la version 9, mais c'était resté transparent pour l'utilisateur. Les deux principales améliorations visibles furent l'intégration (obligatoire) du cahier des charges 1.40 qui permettait de pratiquer le tiers-payant avec les complémentaires santé, puis la synchronisation des données avec l'iPhone, l'iPad et Android.

Logicmax aurait pu se reposer sur ses lauriers et vivre de la maintenance : une fois que les clients sont captés, ils partent rarement à la concurrence. Mais s'ils ne le font pas, c'est souvent pour ne pas changer leurs habitudes et parce que ce ne sont pas des geeks. C'est tout le dilemme d'un éditeur : quand il refond l'interface, il risque de dérouter ceux de ses utilisateurs qui sont peu intéressés par la découverte de nouveaux outils informatiques.

La société a tout de même pris ce risque, considérant qu'au milieu des années 2010, il était anormal d'utiliser une interface des années 1990. Elle a embauché des informaticiens qui travaillent sur ce projet depuis de longs mois. Et... mettons fin au suspense, voici le résultat, Orthomax Moov (cliquez sur les images pour les agrandir) :



Le logiciel s'ouvre sur l'onglet "Infos", que Logicmax enrichira de contenus professionnels variés. Le fond boisé est juste le mien, c'est personnalisable. J'aime l'ambiance "chalet des Alpes" : un avant-goût des vacances ;-)

L'interface a indéniablement pris un sacré coup de jeune. Elle fonctionne maintenant par onglets. Les enchevêtrements de fenêtres ont disparu. Ce système permet d'ouvrir plusieurs dossiers de patients à la fois : sur la première capture d'écran, j'en ai ouvert quatre. Il est possible de les fermer tous d'un coup pour faire le ménage.

Autre point appréciable : on accède à la facturation depuis presque tous les écrans, ce qui représente un gain de temps.

Dans la partie comptabilité, j'ai été bluffé par l'importation directe des relevés de banque informatisés. Quel gain de temps, notamment pour les dépenses !

La prise en main est intuitive et extrêmement rapide. Après avoir converti ma base de données de la version 9 vers la version Moov, Logicmax a pris la main sur mon ordinateur pour installer le logiciel, puis m'a fait une démonstration pendant une heure. Rien de plus n'a été nécessaire, j'ai été immédiatement opérationnel. On sent que l'évolution a été pensée.

Bien sûr, tout n'est jamais tout rose : au cours des deux derniers mois où j'ai été bêta-testeur, j'ai eu quelques bogues mineures à faire remonter, ainsi que quelques erreurs de conception (ex : l'ordre des séances qui était inversé). Le tout a été corrigé. A mes yeux, la principale lacune persistante concerne les raccourcis-clavier, dont je suis friand. On peut naviguer dans les menus avec ALT comme dans presque tous les logiciels, mais j'aimerais par exemple un CTRL-W pour fermer un onglet, comme dans Firefox. Dans la liste des patients, sur la gauche, j'aimerais aussi pouvoir appuyer sur V pour aller directement aux noms qui commencent par un V, par exemple. Cette fonction existait dans la version 9, j'espère la voir revenir. Pour l'instant, la souris est reine.

Dernier point, et non des moindres : le logiciel n'a jamais planté en deux mois. Comme quoi, même sous Windows et avec une bêta-version, la stabilité existe ! Chez mon cher associé, autre aventurier du bêta-testing, c'est un Macbook sous OS 10.9 Mavericks qui fait fonctionner le logiciel. Les rares plantages qu'il rencontre sont liés au vieil adaptateur USB-port série de son antique lecteur de cartes Vitale, qui a toujours fait des siennes

Au total, on ne peut que féliciter Logicmax pour avoir osé mettre sur le marché ce produit bien agréable et intuitif. Le saut qualitatif est le même que celui que nous, les vieux, avons connu quand Windows 95 a remplacé Windows 3.1. Mais en plus, Logicmax produit un code plus fiable que celui de Microsoft.


EDIT : Logicmax présente aussi son logiciel sur ce PDF.